Le Collège de l’Assomption a son nouvel espace détente

(partie d’un article paru dans le journal Hebdo Rive-Nord, pour lire l’article en entier, suivre le lien suivant: http://www.hebdorivenord.com/Actualites/Societe/2014-06-03/article-3748855/Un-toit-vert%26hellip%3B-aux-couleurs-flamboyantes/1

C’est Isabelle Marion, enseignante de science et technologie, qui a eu l’idée d’exploiter une partie du toit du Collège de l’Assomption, déjà accessible à tous, mais peu attrayant pour l’œil avec ses mauvaises herbes et son gazon qui manquait d’amour. « Depuis deux ans, il n’y avait rien sur le toit, et j’ai voulu que ça devienne une aire de repos zen et chaleureuse pour les élèves, mais aussi pour le personnel, afin qu’ils puissent venir y manger, prendre une collation, se reposer ou étudier. »

Une implication essentielle

La professeure a donc recruté plusieurs élèves afin de travailler à la conception de l’espace de détente, à l’aménagement paysager du toit vert, à la collecte de fonds pour l’achat de matériel et à la réalisation d’une murale géante pour égayer les murs extérieurs du Collège de l’Assomption.

Ça manque de couleur!

Au cours de l’année, la création du toit vert allait bon train, mais il manquait un élément essentiel, selon Isabelle Marion. « À force d’ajouter des plantes, je trouvais les murs beiges, qui nous entouraient, un peu tristes, et c’est là qu’est venue l’idée d’avoir une murale », partage-t-elle.

Ainsi, l’enseignante a fait appel à une artiste-peintre professionnelle de L’Assomption, Pascale Pilon, à qui elle a demandé de dessiner un croquis représentant le Collège de l’Assomption et ses passions. Mme Pilon, ayant déjà peint le Collège de l’Assomption dans une toile qui se retrouve dans la salle des Anciens du Collège, a accepté avec plaisir de contribuer à ce projet. « Isabelle m’a donné son idée, j’ai dessiné le croquis, et les élèves ont ajouté des détails en le reproduisant en format géant, relate Pascale Pilon. Chaque élève y a mis du sien, y a ajouté son grain de sel, ce qui rend le tout agréable. »

« C’était un beau projet d’équipe, mentionne Meghane Thibodeau, élève de quatrième secondaire et bénévole pour la création de la murale. Nous étions 18 filles à travailler là-dessus et nous trouvions ça bien d’agrémenter le toit vert d’un peu de couleur. » D’ailleurs, d’autres murales sont prévues au cours des prochains mois, afin de remplir de vivacité les murs beiges qui entourent l’espace si vert.

 

A propos artatout

Pascale Pilon, artiste peintre, je possède ma propre école de dessin et peinture à l'huile. J'enseigne à des petits groupes depuis maintenant 20 ans, c'est ma passion.
Cet article, publié dans Événements, Dans les médias, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s